"Je ne suis pas chargée de vous le faire croire,

je suis chargée de vous le dire"

« Elle me regardait comme une personne qui parle à une autre personne"

               Bernadette Soubirous


 

« La foi, n’est pas du bruit, c’est du murmure intérieur » Eric Emmanuel Schmitt

Comme son nom l’indique, la Toussaint est la fête de tous les saints.

Chaque 1er novembre, l’Église honore ainsi la foule innombrable de ceux et celles qui ont été de vivants et lumineux témoins du Christ.

Si un certain nombre d’entre eux ont été officiellement reconnus, à l’issue d’une procédure dite de « canonisation », et nous sont donnés en modèles, l’Eglise sait bien que beaucoup d’autres ont également vécu dans la fidélité à l’ Évangile et au service de tous.

C’est bien pourquoi, en ce jour de la Toussaint, les chrétiens célèbrent tous les saints, connus ou inconnus.


Cette fête est donc aussi l’occasion de rappeler que tous les hommes sont appelés à la sainteté, par des chemins différents, parfois surprenants ou inattendus, mais tous accessibles.

 

La sainteté n’est pas une voie réservée à une élite : elle concerne tous ceux et celles qui choisissent de mettre leurs pas dans ceux du Christ. Le pape Jean-Paul II nous l’a fait comprendre en béatifiant et canonisant un grand nombre de personnes, parmi lesquelles des figures aussi différentes que le Père Maximilien Kolbe, Edith Stein, Padre Pio ou Mère Térésa…

La vie de ces saints constitue une véritable catéchèse, vivante et proche de nous. Elle nous montre l’actualité de la Bonne nouvelle et la présence agissante de l’Esprit Saint parmi les hommes. Témoins de l’amour de Dieu, ces hommes et ces femmes nous sont proches aussi par leur cheminement – ils ne sont pas devenus saints du jour au lendemain -, par leurs doutes, leurs questionnements… en un mot : leur humanité.

 


La Toussaint a été longtemps célébrée à proximité des fêtes de Pâques et de la Pentecôte. Ce lien avec ces deux grandes fêtes donne le sens originel de la fête de la Toussaint : goûter déjà à la joie de ceux qui ont mis le Christ au centre de leur vie et vivre dans l’espérance de la Résurrection.


Elles ont été baptisées et fait leur première communion

Télécharger
Témoignage du cheminement.pdf
Document Adobe Acrobat 523.0 KB

Festival EDEN nous y étions


Le père Benoît témoigne du chemin qu'il a parcouru

Vivre notre foi comment ?

 

Avec le Père Michel Fourel curé de la paroisse St Émilien prêtre référent de notre établissement 

Ø  Célébrations

Une messe est proposée à tous une fois par mois de 12h à 12h30 à la chapelle Ste Anne Parents et jeunes en sont informés par message sur Ecole directe.

Des célébrations Eucharistiques particulières ont lieu en fonction du calendrier liturgique.

Ø  Sacrements...
Un accompagnement particulier est proposé aux collégiens qui expriment le désir d’être baptisés. De même, que les jeunes qui souhaitent être préparés à vivre leur Première Eucharistie (communion)

 

Ø  Profession de Foi :  est une étape pour dire je crois, et confirme la joie d’avoir été baptisé et je veux continuer le chemin en Église suite à l’engagement que mes parents ont pris ou que j’ai pris)
En fonction des demandes, c’est au cours d’une célébration à Ste Anne ou à la paroisse que les jeunes pourront vivre ce temps)

 

Ø  Projet diocésain
Nous participons et vivons à la vie de l’Église locale, le baptême et la Première communion sont toujours célébrés en Paroisse.
La Pastorale de Ste Anne La Providence prend part aux différents rassemblements diocésains (ex : Festival EDEN, Pèlerinage à Lourdes…)

 

Ø  Ouverture à l’Universel
Durant l’année, la Pastorale met en place différents actions au profit d’associations caritatives et humanitaires…, oranges pour l’association de Sœur Emmanuelle, le bol de riz du Carême pour le CCFD, le secours catholique, les restos du cœur

 

Avec les outils proposés par Média Clap : KIM et Noé - Nos questions parlons en

 

Télécharger
C'est quoi la pastorale ?
pastorale-2deg(1).pptx
Présentation Microsoft Power Point 6.3 MB

 

 

 

 

Ils étaient en retraite à l'abbaye Notre Dame

d' AIGUEBELLE

 

« Il s’agit de planter là, où coulent les eaux, car la grâce spirituelle y abonde »

 

                                                                                                 Bernard de Clairvaux

 


Bientôt la Pentecôte...


L'Ascension  c'est quoi ? Je suis en vacances. Pourquoi ?


C'est quoi le Carême ?

Le carême est la période de 40 jours qui précède le jour de Pâques, événement central du christianisme. Il rappelle les 40 jours que Jésus a passés au désert. Il commence le mercredi des Cendres et s’achève au jour de Pâques.C'est un temps de jeûne et de conversion. Il a commencé le 1er mars.

Beaucoup d’écoles catholiques de notre diocèse s’engagent à œuvrer pour la Paix à Alep et en Orient. Elles vont se relayer semaine après semaine dans la prière grâce à une grande Croix arménienne qui leur a été confiée.


Mgr Marayati, évêque catholique arménien du diocèse d’Alep, a confié à notre diocèse en mars 2016 de prier pour la paix à Alep, souhaitant une communion particulière de prière entre l’Église d’Orient et celle d’Occident.
Un des axes de soutien demeure celui des familles et des écoles, lieux d’éducation.
Un premier lien internet s’est créé avec l’ école "Sayedet Al-Farah School Meydan" par sa directrice, soeur Louisa en mai dernier

Quelques enfants et jeunes de notre diocèse ont commencé à envoyer dessins, photos et messages en anglais pour cette école, transmis en mains propres à Mgr Marayati en visite à Rome. En retour, voici quelques photos d’élèves d’Alep avec leurs expressions artistiques. Les enfants et les jeunes sont de bons journalistes

Des messages et dessins de Paix accompagnent ce soutien.



RCF/OPM : Enregistrement "des petits curieux de la foi" (6ème,5ème)

 


1ère semaine de l'AVENT, nous nous préparons à recevoir un bébé : "le prince de la paix"



Pour vivre ensemble, des espaces de paroles, de partage, de réflexion, d'engagement sont mis en place pour vivre bien à  Sainte Anne La Providence


RÉFLEXION HUMAINE POUR TOUS (vivre ensemble)

 

-  Écoute individualisée

- Toute la communauté éducative  de notre établissement est appelée à vivre les temps  forts du calendrier liturgique  (Noël, Épiphanie, carême, Pâques…)

- Des actions caritatives qui donnent sens à notre projet éducatif

- Des célébrations de la Parole ou Eucharistique sont proposées à tous une fois par mois de 12h à 12h30 à la chapelle.

CATÉCHÈSE 

Nous accompagnons votre enfant dans sa demande de sacrement

- Baptême (préparation en 2 ans 4 étapes)

- Première Communion : (préparation en 2 ans si votre enfant n’a jamais fait de catéchèse)

- Confirmation : Proposition aux élèves de 3ème et lycée.

Profession de foi elle n’est pas un sacrement, c’est une étape, un passage de l’enfance à l’adolescence. Au cours d’une célébration les enfants renouvellent en leur nom propre l’engagement pris pour eux par leurs parents, parrain et marraine à leur baptême.

Cela passe par des temps forts :

      En dehors de l’établissement du vendredi soir 18h au samedi midi à la maison Saint Joseph d’Allex, à l'abbaye Notre Dame d'Aiguebelle …

Des célébrations de la Parole ou de l’Eucharistie (une fois par mois de 12h à 12h30

Des enregistrements de l’émission « les petits curieux de la foi » (6ème/5ème) avec RCF et les OPM (Œuvres Pontificales Missionnaires)

Des heures spécifiques pour les enfants qui demandent la préparation à un sacrement

La participation aux rassemblements diocésains proposés par la pastorale des collèges et lycées.

 

 

 

 


Les moyens que nous utilisons :

6ème et 5ème


4ème et 3ème



Temps fort à l'Abbaye Notre Dame d'Aiguebelle

Nous avons célébré la messe dans le mémorial de Tibhirine

Amour et Solidarité nom

au coeur de notre réflexion.

(enregistrement des "petits curieux de la foi "avec RCF et le père Alfonso Bartollota des OPM (Oeuvres Pontificales Missionnaires)


Pèlerinage à Lourdes

Pèlerinage à Lourdes (établissements de l'enseignement catholique et aumônerie de l'enseignement public).

Nous étions !



Ils étaient invités pour le première fois à la table du Seigneur


C'est avec les grandes orgues de la cathédrale Saint Apollinaire que Camille et Erwan ont communié pour la première fois dimanche 12 juin.

Merci à Dominique Joubert (à l'orgue), merci à Françoise Dubois (chantre),

Merci à M.et Mme Lorinet (pour la préparation et leur accueil).

 


 

Dernier temps fort de l'année en images...

Une journée de ressourcement et de bilan à Aiguebelle 

     avec le Père Alfonso Bartollota des OPM (oeuvres Ponficales Missionnaires) et R.C.F enregistrement des "petits curieux de la foi" engagement et vocation c'est quoi ?

 


Testament spirituel de Christian de Chergé

S’il m’arrivait un jour – et ça pourrait être aujourd’hui – d’être victime du terrorisme qui semble vouloir englober maintenant tous les étrangers vivant en Algérie, j’aimerais que ma communauté, mon Église, ma famille se souviennent que ma vie était donnée à Dieu et à ce pays.

Qu’ils acceptent que le Maître unique de toute vie ne saurait être étranger à ce départ brutal. Qu’ils prient pour moi : comment serais-je trouvé digne d’une telle offrande ? 

Qu’ils sachent associer cette mort à tant d’autres aussi violentes, laissées dans l’indifférence de l’anonymat. Ma vie n’a pas plus de prix qu’une autre. Elle n’en a pas moins non plus. En tout cas, elle n’a pas l’innocence de l’enfance.

J’ai suffisamment vécu pour me savoir complice du mal qui semble, hélas, prévaloir dans le monde, et même de celui-là qui me frapperait aveuglément.

J’aimerais, le moment venu, avoir ce laps de lucidité qui me permettrait de solliciter le pardon de Dieu et celui de mes frères en humanité, en même temps que de pardonner de tout coeur à qui m’aurait atteint.

Je ne saurais souhaiter une telle mort. Il me paraît important de le professer. Je ne vois pas, en effet, comment je pourrais me réjouir que ce peuple que j’aime soit indistinctement accusé de mon meurtre. C’est trop cher payer ce qu’on appellera, peut-être, la « grâce du martyre » que de la devoir à un Algérien, quel qu’il soit, surtout s’il dit agir en fidélité à ce qu’il croit être l’islam. 

Je sais le mépris dont on a pu entourer les Algériens pris globalement. Je sais aussi les caricatures de l’islam qu’encourage un certain islamisme. Il est trop facile de se donner bonne conscience en identifiant cette voie religieuse avec les intégrismes de ses extrémistes.

L’Algérie et l’islam, pour moi, c’est autre chose, c’est un corps et une âme. Je l’ai assez proclamé, je crois, au vu et au su de ce que j’en ai reçu, y retrouvant si souvent ce droit fil conducteur de l’Évangile appris aux genoux de ma mère, ma toute première Église, précisément en Algérie et, déjà, dans le respect des croyants musulmans.

Ma mort, évidemment, paraîtra donner raison à ceux qui m’ont rapidement traité de naïf, ou d’idéaliste : « Qu’il dise maintenant ce qu’il en pense ! » Mais ceux-là doivent savoir que sera enfin libérée ma plus lancinante curiosité.

Voici que je pourrai, s’il plaît à Dieu, plonger mon regard dans celui du Père pour contempler avec Lui ses enfants de l’islam tels qu’Il les voit, tout illuminés de la gloire du Christ, fruits de Sa Passion, investis par le don de l’Esprit dont la joie secrète sera toujours d’établir la communion et de rétablir la ressemblance, en jouant avec les différences. 

Cette vie perdue, totalement mienne, et totalement leur, je rends grâce à Dieu qui semble l’avoir voulue tout entière pour cette joie-là,envers et malgré tout.

Dans ce merci où tout est dit, désormais, de ma vie, je vous inclus bien sûr, amis d’hier et d’aujourd’hui, et vous, ô amis d’ici, aux côtés de ma mère et de mon père, de mes soeurs et de mes frères et des leurs, centuple accordé comme il était promis ! 

Et toi aussi, l’ami de la dernière minute, qui n’auras pas su ce que tu faisais. Oui, pour toi aussi je le veux ce merci, et cet « à-Dieu» envisagé de toi. Et qu’il nous soit donné de nous retrouver, larrons heureux, en paradis, s’il plaît à Dieu, notre Père à tous deux. Amen ! Inch’ Allah.

Alger, 1er décembre 1993
Tibhirine, 1er janvier 1994
Christian


La Pentecôte

Quand arriva la Pentecôte (le cinquantième jour après Pâques), ils se trouvaient réunis tous ensemble. Soudain il vint du ciel un bruit pareil à celui d’un violent coup de vent : toute la maison où ils se tenaient en fut remplie. Ils virent apparaître comme une sorte de feu qui se partageait en langues et qui se posa sur chacun d’eux. Alors ils furent tous remplis de l’Esprit Saint : ils se mirent à parler en d’autres langues, et chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit.
Or, il y avait, séjournant à Jérusalem, des Juifs fervents, issus de toutes les nations qui sont sous le ciel. Lorsque les gens entendirent le bruit, ils se rassemblèrent en foule. Ils étaient dans la stupéfaction parce que chacun d’eux les entendait parler sa propre langue.
Déconcertés, émerveillés, ils disaient : « Ces hommes qui parlent ne sont-ils pas tous des Galiléens ? Comment se fait-il que chacun de nous les entende dans sa langue maternelle ? Parthes, Mèdes et Élamites, habitants de la Mésopotamie, de la Judée et de la Cappadoce, des bords de la mer Noire, de la province d’Asie, de la Phrygie, de la Pamphylie, de l’Égypte et de la Libye proche de Cyrène, Romains résidant ici, Juifs de naissance et convertis, Crétois et Arabes, tous nous les entendons proclamer dans nos langues les merveilles de Dieu. »



 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est ressuscité,

 

Il est vraiment ressuscité !

  L'entrée de Jésus à Jérusalem sur le chemin qui nous conduit à la joie de Pâques

Une coutume ancienne

Le dimanche qui précède la fête de Pâques, les catholiques ont pour tradition de venir à l’église avec des branchages qui sont bénis juste avant la messe. Le prêtre lit le texte de l’Évangile qui rappelle l’entrée de Jésus à Jérusalem. Il raconte que Jésus est arrivé sur le dos d’un petit âne. Les habitants de Jérusalem ont cueilli des feuillages, qu’ils ont mis par terre, avec leurs vêtements, pour lui faire un chemin sans poussière.

Pourquoi un âne ?

C’est Jésus qui l’a voulu. Il a demandé à ses amis d’aller chercher l’animal dans un village des environs. Jésus n’arrive pas sur un cheval puissant, car il veut montrer sa simplicité. Et il veut rappeler à tous un épisode ancien de l’histoire du peuple d’Israël, lorsque le roi Salomon avait inauguré son règne juché sur une mule.

Hosanna

Ceux qui accompagnent Jésus sur son âne se mettent à crier : « Hosanna ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Béni le Règne qui vient, celui de notre père David. Hosanna au plus haut des cieux ! » C’est une façon de dire que Jésus est le Messie, le successeur du roi David qui a vécu 1 000 ans plus tôt, celui qui vient sauver le peuple d’Israël. Car en hébreu, Hosanna veut dire : « Sauve donc ! »

Et pourtant, quelques jours plus tard, Jésus sera exécuté comme un bandit.

 


 

 

Après la messe, les croyants emportent les branchages.

Ils s’en servent pour décorer une croix.

Un an plus tard, les rameaux sont desséchés.

On peut les apporter à l’église pour qu’ils soient brûlés et qu’ils servent à la messe du mercredi des Cendres, au début du carême.

 


Télécharger
La Pastorale c'est quoi en enseignement catholique ? Je voudrais comprendre.
Pasto 2nd degré 2.pptx
Présentation Microsoft Power Point 6.4 MB

Temps fort à l'abbaye d'Aiguebelle

3ème enregistrement des petits curieux de la foi avec R.C.F et le père BARTOLOTTA (Opm)

   Questions posées à partir de 2 mots : Pardon - Passion


ÉCOLOGIE

Les évènements nous ont emportés au delà ...avec les questions qui pré-occupent les enfants.

Tous différents, bonne nouvelle !


Télécharger
Texte de Jésus et le père Noël
Jésus et le père Noël.pdf
Document Adobe Acrobat 149.9 KB

Télécharger
L'enfant, la barrière, les clous ...
Il était une fois un garçon avec un sale
Document Adobe Acrobat 181.8 KB

Une grande aventure a commencé pour les 6ème et 5ème qui ont choisi de continuer le parcours de catéchèse ;

Nous avons enregistré avec Ingrid de  RCF et le Père Bartolotta de l'0PM

"Les petits curieux de la foi "(chronique hebdomadaire sur RCF)

 

Depuis janvier 2015, chronique hebdomadaire de l’Enfance Missionnaire diffusée sur RCF Nationale qui donne la parole aux enfants collégiens sur le thème de la Foi. Un prêtre missionnaire, le père Alfonso Bartolotta, omi, répond à leurs questions. Les enfants ont souvent des trésors de foi à partager ! (...)

GEANT !  prochainement sur RCF.Suspense !

 


Ladji Diallo


Ladji Diallo était invité par la pastorale des collèges et lycées du diocèse de Valence (Enseignement Catholique et Aumônerie de l'Enseignement Public) 300 personnes étaient présentes au RDV.

Un grand et vrai témoignage chrétien tout public. Il chante, conte son histoire (issu du Mali), raconte son passé (un caïd dans la banlieue parisienne) et témoigne de sa conversion après un passage en colo dans les Pyrénées !...

N'hésitez pas à l'inviter. Une soirée de bonheur, de partage qui donne force !

Merci à tous ceux qui ont fait le déplacement pour vivre cette soirée avec nous.


Epiphanie

LA COMMUNAUTÉ ÉDUCATIVE SAINTE ANNE- LA  PROVIDENCE

SE PRÉPARE A ACCUEILLIR  L’ENFANT A NAITRE « HOMME PARMI LES HOMMES »

Tous se préparent à la joie de Noël pour offrir !

 

Pendant les 4 semaines de l’Avent, les élèves, avec leur professeur principal, ont imaginé comment ils pourraient offrir un cadeau.

En voici quelques exemples :

La classe de 5ème bleue  a créé une histoire mise en BD, elle agrémente un sapin réalisé en carton déposé au secrétariat pour être acheminé à la célébration de la Parole.

Les classes de 5ème Verte  ont lancé un défi à tous : Un élève = un don pour les restos du cœur (apporter une boîte de thon, de sardines, du lait enfants, des couches…) une pyramide de cadeaux sera offerte Jeudi 20 décembre  à l’association.

Une classe de 4ème visionnera le film : « Hiver 54 » suivi d’un débat (l’appel de l’abbé Pierre est toujours d’actualité !)

Une classe 3ème visionnera le film : « Joyeux Noel » suivi d’un débat (la grande guerre est au programme et l’amitié aussi…)

Les élèves de BAC PRO ASSP : lance un projet pour construire une école à Madagascar en partenariat avec l’association VOZAMA (VOzeo ny ZAzaz Malagasy = sauvez les enfants malgaxes) http://www.vozama.org/

1€ = 1 enfant heureux

Les élèves de 3ème PP  ont réalisé de superbes boîtes qui accueilleront les euros.

Film "Sur le chemin de l'école" suivi d’un débat.

Dans toutes les classes de vrais cadeaux se préparent, cela passe aussi par la décoration de la classe,

la réalisation de cartes à offrir, la réalisation de messages de paix… 

 

Mardi 18 décembre :

Repas festif pour les collégiens et les lycéens.

16 h/17 h : Célébration de la Parole à la chapelle

Joie offerte à Noël : la naissance de Jésus, la paix et la lumière pour tous.

Avec la naissance du site Fêter Noël, l’Église catholique met Noël en lumière

Les rues, les maisons, les magasins se parent déjà de décorations et le site Fêter Noël, lancé par les évêques de France, accessible à l’adresse noel.catholique.fr, fait partager largement sur la Toile la joie offerte à Noël : la naissance de Jésus, la paix et la lumière pour tous.

 

Un lien : http://noel.catholique.fr/questions/

 

 


Vous êtes sûrement un peu curieux de savoir ce qui se passe dans un temps fort !?

Ils se préparent à fêter Noël

"c'est quoi l'Avent ? je me prépare à accueillir celui qui vient parmi nous "homme parmi les hommes"

C’est au château de Beauregard que nous nous sommes retrouvés,  pour vivre un temps d’échange, pour comprendre, réfléchir.

Mettre en valeur les moments forts de confiance, partager un moment festif dans la bonne humeur, les rires et les jeux.

6ème/5ème : Écoute et Parole avec Kim et Noé

- Est-ce facile d’écouter vraiment ? De parler vraiment ?

- Pourquoi parles-tu ? Ce que je ne dis pas assez et que j’aimerais dire davantage – ce que je dis peut-être trop et qu’il faudrait que je dise moins…

- Est-ce facile d’écouter ?

- Dans la bible Dieu parle-t-il aux hommes ?

4ème/3ème : Mon corps, qu’est-ce-que j’en fais ? « Mes questions parlons-en ».

Est-ce que je peux faire ce que je veux avec mon corps ? Le corps est-il un objet ? Apprivoise ton corps…

Des parents se sont joints à nous pour une célébration eucharistique préparée par les 4ème / 3ème.


La prière des 5 doigts du Pape François

 

Il y a vingt ans, Jorge Mario Bergoglio, évêque de Buenos Aires et actuel Pape François, a écrit une prière qui est devenue très populaire en Argentine. C’est une prière très simple qui reflète, en fait, le caractère et le style du Saint-Père. Une prière « à portée de la main ». Une prière sur les doigts de la main. Une prière universelle complète et riche.

 

 

 

1. Le pouce est le doigt le plus proche de vous. Donc, commencer par prier pour ceux qui vous sont le plus proches. Ils sont les personnes les plus susceptibles de revenir à nos mémoires. Priez pour les gens qui nous sont chers est un « doux devoir ».

2. Ensuite l’index. Priez pour ceux qui enseignent, ceux qui s’occupent de l’éducation et des soins médicaux : pour les enseignants, les professeurs, les médecins et les prêtres [les catéchistes]. Ils ont besoin de soutien et de sagesse afin qu’ils puissent montrer le droit chemin aux autres. Ne les oubliez pas dans vos prières.

3. Le doigt qui suit est le médium, le plus long. Il nous rappelle nos gouvernants. Priez pour le président, pour les députés, pour les entrepreneurs et pour les administrateurs. Ce sont eux qui dirigent le destin de notre pays et sont chargés de guider l’opinion publique. Ils ont besoin de l’aide de Dieu.

4. Le quatrième doigt est l’annulaire. Bien que cela puisse surprendre la plupart des gens, c’est notre doigt le plus faible, et tout professeur de piano peut le confirmer. Vous devez vous rappeler de prier pour les faibles, pour ceux qui ont beaucoup de problèmes à résoudre ou qui sont éprouvés par la maladie. Ils ont besoin de vos prières jour et nuit. Il n’y aura jamais trop de prières pour ces personnes. Nous sommes invités aussi à prier pour les mariages.

5. Et enfin, il y a notre petit doigt, le plus petit de tous les doigts, aussi petit que nous devons nous tenir devant Dieu et devant les autres. Comme le dit la Bible, « les derniers seront les premiers ». Le petit doigt est là pour vous rappeler que vous devez prier pour vous-même. Ce n’est que lorsque vous avez prié pour les quatre autres groupes, que vous pourrez le mieux identifier vos besoins et donc prier pour vous.

Télécharger
La prière des 5 doigts.pdf
Document Adobe Acrobat 292.8 KB

A quoi nous appelle la fête de la Toussaint ?

 

Novembre s’ouvre en lumière, si l’on en croit les mille chrysanthèmes que beaucoup vont déposer pour fleurir de couleurs celles et ceux qu’ils ont aimés. Car ces « fleurs d’or » sont signes de vie et d’éternité. Elles sont comme un discret rappel de la foi, au début d’un mois dont les grisailles touchent si souvent le cœur.

 

On parle de « temps de Toussaint » en voyant à regret venir la pluie et le vent d’automne. Et si, en dépit de tout, c’était plutôt le temps de la prévenance de Dieu, une invitation à nous laisser gagner par sa lumière ?

 

A contempler, comme l’auteur de l’Apocalypse, la foule innombrable des élus, que Dieu a revêtus de clarté et qui nous précèdent en chemin.

La fête de la Toussaint est une provocation pour notre foi. Elle nous y invite, au début de ce mois qui clôt l’année liturgique et culmine dans la fête du Christ Roi. Ainsi la « Commémoration de tous les fidèles défunts » prend-elle un sens nouveau. Celui d’un chemin de foi mystérieusement accompagné par ceux qui nous ont précédés et que Dieu a touchés de sa lumière.

 

Faire chemin ensemble ! C’est aussi ce à quoi le pape François nous a exhortés au terme du récent synode sur la famille, appelant à demeurer en état de marche et de recherche partagée, de dialogue franc et exigeant. Pour discerner les signes de Dieu et les chemins sur lesquels il nous appelle.

P. Jacques Nieuviarts, conseiller éditorial de Prions en Église


LA PASTORALE c'est quoi ?

Télécharger
le diaporama présenté ci-dessus.
Pasto 2nd degré écran.pptx
Présentation Microsoft Power Point 6.3 MB


Festival Eden 2014

Comme vous le savez déjà, le FESTIVAL EDEN 2014, organisé par l’aumônerie paroissiale saint-Vincent de L’Hermitage (JCEV), aura lieu à Mercurol (26) les 13 et 14 septembre.

Pour le week-end complet ou un moment partagé, seul ou en groupe, jeune ou pas, engagé ou pas, nous comptons sur vous pour venir vivre ce temps fort avec nous et surtout avec Dieu.

PROGRAMME

SAMEDI A PARTIR DE 14 h 30 :

- 15 h 00 : Olympiades, grand jeu collectif fraternel

- 17 h 30 : témoignage exceptionnel du père René-Luc

- 19 h 00 : repas (tiré des sacs ou à prendre sur place sur réservation)

- 20 h 30 : veillée-concert avec Glorious

- 22 h 30 : DJ Yohann

DIMANCHE :

- 7 h 30 à 9 h 00 : petit déjeuner pour les groupes restés sur place.

- 9 h 30 : messe


Tout le temps du festival, adoration du Saint-Sacrement

RESERVATIONS :

- Plateau-repas à 5 €, à réserver avant le 8 septembre auprès de Chantal Laulagnet : chantallau@gmail.com

- Concert Glorious à réserver à cette adresse ou à La Procure de Valence.

TARIFS :

- 13 € pour le concert Glorious (individuel) ou le week-end complet (petit déj’ compris).

- 10 € pour le concert Glorious (groupes de 10 personnes ou plus).

CONTACTS :


- par mail : groupe.jcev@gmail.com / aa.chalaye@hotmail.fr

- par téléphone : 07 80 40 85 45

Equipe du festival Eden 2014

Le site :
http://festival-eden.over-blog.com/
Facebook :
https://www.facebook.com/FestivalEden?ref=hl
Youtube :
https://www.youtube.com/user/festivalEden

 

BUFFET - BUVETTE

 

 

 

festival-eden

festival-eden.over-blog.com

Festival Eden ! du 13 au 14 septembre 2014 à l'espace Eden à Mercurol festival-eden hébergé par...

 


Télécharger
Quiconque boit de cette eau aura encore
Document Adobe Acrobat 532.8 KB

2ème étape de baptême pour Chloé et Théo

Au cours d'une célébration, en temps fort, au château de Beauregard. Théo et Chloé ont vécu leur 2ème étape de baptême Ils ont été signés sur le front et ont reçu le livre de la Parole.

Ce fut pour tous, l’occasion de vivre un moment fort d’Eglise, notre communauté de chrétiens était avec eux, autour d'eux.

Que leur entrée en catéchuménat soit source de vie, de pleine vie !



En tant qu’établissement catholique et conformément à notre projet éducatif, nous proposons à tous les jeunes qui nous sont confiés de pouvoir réfléchir, s'interroger, grandir dans la foi :

  • En vivant des temps forts au sein de l'établissement à l'occasion des fêtes de l'année liturgique : Noël, Pâques.
  • En vivant des temps forts avec des communautés d' Église(à l'intérieur comme à l'extérieur de l'établissement ).
  • En proposant à tous des célébrations de la Parole ou eucharistique une fois par mois (de 12h15 à 12h50)
  • En proposant les sacrements : baptême, eucharistie, confirmation (pour les jeunes en lycée)
  • C'est ainsi, aider les jeunes à progresser dans la vie chrétienne et citoyenne.
         Une équipe pastorale ? c'est quoi ? c'est qui ? à quoi sert-elle ? Voici quelques explications : 
 LA PASTORALE EST LE COEUR DE NOTRE PROJET
LE CONSEIL D'ÉTABLISSEMENT... EST L'ÉQUIPE PASTORALE 
avec son projet éducatif et pédagogique.
Il est chargé d'éveiller et de mettre en place des projets aux côtés d' Éric Lallau (chef d'établissement), Geneviève Pocheron, (adjointe en pastorale), le Père André Toé (prêtre accompagnateur) .
Cette mission se déploie à travers l'ensemble du Projet Éducatif sous la vigilance de la Tutelle, de la Direction Diocésaine.
Ils veillent au caractère propre de l'établissement et soutiennent les initiatives pastorales, en rendant vivante la tradition spirituelle transmise dans l'établissement. Au sein de la Communauté Éducative, certains sont plus particulièrement chargés de rappeler et d'organiser cette dimension pastorale de la vie chrétienne. C'est le rôle de l'équipe pastorale ainsi que des personnes exerçant des responsabilités spécifiques dans l'établissement (Espaces de parole, démarches sacramentelles, liturgies, relecture de nos actions à la lumière de l'évangile...).
Le Chef d'établissement est le premier responsable de la Pastorale. Il reçoit sa mission de l'Évêque par le directeur diocésain. Il veille à l'élaboration et à la mise en œuvre du Projet Pastoral.
L' Adjointe en pastorale est la personne ressource de référence en matière d'animation pastorale.Chef d'établissement et adjointe en pastorale scolaire doivent former un binôme sans faille entre celui qui a la responsabilité pastorale de l'établissement et celle qui, par délégation, a en charge l'animation pastorale.
Le Prêtre référent accompagne l'équipe pastorale dans l'exercice de son ministère au service de la communauté éducative.
Les parents, les professeurs, le personnel éducatif et l' OGEC sont invités à prendre des responsabilités dans l'ensemble de la Pastorale et à accompagner les élèves dans leur découverte et leur approfondissement de la foi.
C'est une chance pour tous, une grâce pour chacun.


AIDER À DONNER DU SENS À LEUR VIE EST UN GRAND CHANTIER !.
 
Les enfants aiment les jeux d'eau, c'est bien connu... Partir avec eux,c'est se mouiller un peu !
  • C'est donner du temps, de la patience, de l'écoute (beaucoup d'écoute et de respect).
  • C'est apprendre du plus petit que soi (apprendre à marcher à son rythme, apprendre à aimer celui qui dérange : le chahuteur, le lambin, la bavarde...)
  • C'est se laisser interpeller, se laisser déplacer, se laisser transformer...
  • C'est aussi recevoir énormément ! Recevoir en plein coeur l'écume de l'enfance : sa pureté, sa légèreté, son innocence, sa fraîcheur, sa joie, sa tendresse, son optimisme..
  • C'est aussi savoir entendre les difficultés et la souffrance qu'ils vivent au quotidien et oser leur transmettre l'espérance d'un chemin possible en leur proposant des outils pour vivre mieux.
  • Catéchiser finalement, c'est recevoir des vagues de bonheur... de bonheur salé... de bonheur goûteux... et c'est  aussi leur offrir ce cadeau qui est notre foi.

    Nous vous souhaitons donc à tous de baigner dans cet océan de Bonheur !

Vivre le passage de la Pâque juive aux Pâques Chrétiennes ? Une création au sein de notre établissement !

 

Pâque juive & Pâques chrétiennes
Mais quelle est donc notre histoire ?
Voilà pourquoi nous fêtons la Pâque juive & Pâques chrétiennes pendant la semaine sainte

La Pâque est devenue la célébration de la libération du peuple hébreu.
C'est la traversée de la mer Rouge qui sépare le pays de la servitude de la terre promise.
C'est le passage de l'esclavage à la liberté.
C'est la renaissance du peuple d'Israël, comme le printemps est la renaissance du printemps.
Pâque, c'est le triomphe de la liberté sur l'esclavage.
Pâque, c'est la fête de la libération, la fête de la liberté.

 
Après ce repas de la Cène, l'heure de l'épreuve approchant, le Christ se rend au jardin des Oliviers avec les apôtres pour veiller et prier.
Chaque année, les juifs fêtent la Pâque, en souvenir du jour où Dieu les a tirés de l'esclavage. Ce soir-là, Jésus, qui est juif, prend le repas de la Pâque avec ses amis.
Ce moment va les marquer pour toujours. Jésus sait qu'il va être arrêté dans les prochaines heures. Certains hommes n'acceptent pas qu'il parle de la part de Dieu. Ils vont le condamner à mort.
Malgré tout, Jésus croit que son Père le relèvera de la mort. Il espère de toutes ses forces que les hommes partageront sa vie sans fin auprès de Dieu. Pour montrer qu'il va donner sa vie, Jésus donne le pain et le vin aux disciples et dit : "Ceci est mon corps, ceci est mon sang".
Chaque fois que les chrétiens referont cela en son nom, il sera spécialement présent.

Journée de ressourcement à Aiguebelle avec les adultes

«Tu l'entends partout, la vallée est célébrée, partout l'humilité est prêchée. Il s'agit de planter là ou coulent les eaux car la grâce spirituelle y abonde…Voilà où nous avons à nous tenir, très chers, et à prendre racine, de manière à ne pas nous dessécher» Bernard de Clairvaux.

Une journée pour prendre du temps pour soi, se ressourcer, écouter les eaux vives d'Aiguebelle, écouter ce que l'autre a à nous dire, vivre les offices des heures avec les moines (pour ceux et celles qui le souhaitent)… découvrir et se laisser imprégner par le message que les 7 moines assassinés à Tibhirine.

C'est nous avons vécu très fortement, samedi avec7adultes de notre communauté éducative (personnel OGEC, Parents,)... Une journée quia étéun grand moment de partage,c'était une grande rencontre avec Dieu.