" Je veux redonner ce que j'ai reçu "

 

Les élèves de CAP 2ème année ont reçu des membres de l’Opération orange (née du combat de soeur Emmanuelle) et Betram Gordon Kuol, directeur de la société Saint-Vincent-de-Paul dans le Sud Soudan.

L'opération orange, a été créé pour financer la poursuite des actions de soeur Emmanuelle

En 1989, soeur Emmanuelle avait pris l'initiative de donner une orange par semaine aux milliers de jeunes Soudanais déplacés, pour assurer leur équilibre vitaminique. Ceux-ci, nourris d'une poignée de haricots ou de fèves par jour, souffraient de graves carences.

 

Betram Gordon Kuol était un de ces enfants, abandonnés dans cette guerre qui a duré 12 ans, tué un quart de la population et fait 4 millions de réfugiés.«J'étais un enfant des rues. La rencontre avec soeur Emmanuelle a changé ma vie. Elle était face à 1 200 enfants à nourrir, des centaines de réfugiés, mais elle relevait le défi. Je veux redonner ce que j'ai reçu. »

Betram Gordon Kuol est de ceux qui ne se découragent jamais. Devenu docteur en agronomie, il a ouvert un centre de soins, à la demande de chef de village de Nyarwa.

« Pour assurer son fonctionnement à long terme, il fallait des revenus. Le chef a donné 125 ha pour que les revenus d'une ferme financent le fonctionnement du centre. Depuis 2015, ce centre assure 60 consultations par jour ».

Mais la guerre a repris au nord et les troupeaux de zébus chassés vers le sud, accompagnés d'éleveurs armés, ont détruit la ferme. « Pour les politiques, la guerre est un business », affirme-t-il.

Mais Betram Gordon Kuol conserve la force et l'optimisme nécessaires à l'action.

 

 « Les nuits peuvent être longues, mais le soleil reviendra quoi qu'il en soit.

Dans mon pays on n'est pas défaitiste. On reconstruit si on nous en donne la possibilité »

 

Éric Lallau notre chef d'établissement se fait l'interprète